Risque de myéloneuropathie dû au gaz hilarant | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Risque de myéloneuropathie dû au gaz hilarant

L’addiction au protoxyde d’azote ou gaz hilarant aboutit régulièrement à des myéloneuropathies par carence en vitamine B12 et peut nécessiter une rééducation. Le protoxyde d’azote (PO), N2O, gaz hilarant ou « proto », utilisé en médecine comme anesthésique et dans la restauration comme ingrédient pour la fabrication de mousses et crèmes, connaît une troublante ascension en tant que drogue récréative, notamment auprès d’une population jeune. Le Dr Miloudi-Mehtal (neurologue Hopital Robert Ballanger, Aulnay-sous-bois, 93) alerte sur cette addiction responsable de myélo-neuropathie chez les jeunes qui lui fait craindre « que...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…