Après un accident ischémique transitoire, abaisser le LDL-cholestérol à moins de 0.70 g/l | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Après un accident ischémique transitoire, abaisser le LDL-cholestérol à moins de 0.70 g/l

Un traitement hypolipémiant intensif par statines est recommandé après accident ischémique transitoire ou accident vasculaire cérébral ischémique de cause athéroscléreuse.

Toutefois, le niveau auquel il faut abaisser le LDL-cholestérol pour prévenir les événements cardiovasculaires ultérieurs après un accident vasculaire cérébral n’a pas été réellement étudié. Le N Engl J Med du 2 janvier 2020 rapporte les résultats d’une étude menée en groupes parallèles en France et en Corée du Sud où des patients ayant fait un accident vasculaire cérébral ischémique dans les 3 mois précédents ou un accident ischémique transitoire dans les 15 jours précédents ont été inclus soit dans un groupe où l’objectif était de descendre en dessous de 0.7 g/l (1.8 mmol/l) de LDL-cholestérol, soit dans un groupe où l’objectif était de descendre en dessous de 0.9 à 1.10 g/l (2.3 à 2.8 mmol/l). Les patients avaient tous une athérosclérose cérébrovasculaire ou coronaire connue et recevaient une statine, de l’ezétimibe ou les deux.  Le critère d’évaluation principal était la survenue d’un événement cardiovasculaire majeur (AVC ischémique, infarctus du myocarde, nouveaux symptômes conduisant à une revascularisation coronaire ou carotidienne ou un décès de cause cardiovasculaire).

En tout 2 860 patients (1 430 dans chaque groupe) ont été inclus et suivis pendant une médiane de 3.5 années. Le LDL-cholestérol moyen au début de l’étude était de 1.35 g/l (3.5 mmol/l) et le LDL-cholestérol obtenu dans le groupe « objectif de LDL cholestérol < 0.7 g/l » était en moyenne de 0.65 g/l (1.7 mmol/l) alors qu’il était, dans l’autre groupe (objectif de LDL cholestérol < 0.9 à 1.10 g/l) de 0.96 g/l (2.5 mmol/l).

Le critère d’évaluation principal (un événement cardiovasculaire majeur) est survenu chez 121 patients (8.5 %) du groupe « objectif de LDL < 0.70 g/l » et chez 156 (10.9 %) du groupe « objectif de LDL cholestérol < 0.9 à 1.10 g/l », donnant un hazard ratio ajusté de 0.78 (IC 95 % = 0.61 à 0.98, p = 0.04). L’incidence des hémorragies intracrâniennes et d’un nouveau diabète n’était pas différente entre les deux groupes.

En conclusion, après un accident vasculaire cérébral ischémique ou un accident ischémique transitoire d’origine athéroscléreuse, les patients qui ont un LDL-cholestérol cible < 0.7 g/l ont un risque inférieur d’événement cardiovasculaire ultérieur en comparaison de ceux qui ont un objectif de LDL de 0.9 à 1.10 g/l.

Sources : 

Amarenco P. et al. A comparison of two LDL cholesterol targets after ischemic stroke. N Engl J Med 2020 ; 382 : 9-19.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31738483

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…