SEP : une révolution épidémiologique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

SEP : une révolution épidémiologique

Les femmes sont de plus en plus touchées par la sclérose en plaques (SEP). "Aujourd'hui on compte trois femmes atteintes pour un homme, contre deux femmes pour un homme dans les années 50/60. C'est une vraie révolution épidémiologique", explique à l'AFP le neurologue Thibault Moreau, de la fondation française Arsep (Aide à la recherche sur la sclérose en plaques).

 

On estime à plus de 2 millions le nombre de malades dans le monde (100 000 en France, 400 000 en Europe). Il s'agit d'une maladie multifactorielle, combinant des facteurs génétiques et environnementaux. Ce dernier point pourrait expliquer pourquoi de plus en plus de femmes sont concernées. "Cela pourrait être lié au changement des habitudes de vie", selon le Pr Moreau.

Cette piste a été explorée dans une étude publiée en 2012 par la revue américaine Neurology. Elle portait sur l'augmentation du nombre de scléroses en plaques en Crète entre 1980 et 2008. Les résultats ont montré qu’en 2008, on comptait deux fois plus de femmes malades que d'hommes, alors que leur nombre était équivalent en 1980. En outre, l'augmentation concernait surtout des femmes vivant en ville. La Crète étant homogène du point de vue génétique, les auteurs de l'étude postulaient que cette augmentation était associée au passage d'un mode de vie rural à un mode de vie urbain. Pour les femmes, l'urbanisation a entraîné "une hausse du tabagisme", "un usage plus fréquent des contraceptifs, un recul de l'âge auquel elles ont leur premier enfant" et un changement d'alimentation (par exemple, le remplacement du lait de chèvre frais local par du lait de vache pasteurisé industriel), relevaient les chercheurs.

Pour tenter de lever un coin de voile sur les causes de la SEP, "beaucoup de recherches sont menées dans le domaine de l'environnement", confirme à l'AFP la neurologue Catherine Lubetzki, qui dirige une équipe de recherche à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) à Paris. "Un niveau d'ensoleillement......

Sources : 

AFP

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…