Six acides gras insaturés liés à la maladie d’Alzheimer | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Six acides gras insaturés liés à la maladie d’Alzheimer

Chez les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer, on observe une accumulation de deux protéines de grande taille au sein du tissu cérébral, les protéines tau et amyloïde. En revanche, on sait peu de choses sur les molécules de petite taille, notamment si certaines d’entre elles, à l’instar des protéines tau et bêta-amyloïde, s’accumulent également dans le tissu cérébral au cours de la maladie d’Alzheimer.

Les travaux d’une équipe britannique (King’s College of London) et américaine (National Institute of Aging) permettent de répondre à cette interrogation, les résultats publiés ce 21 mars 2017 dans la revue PLOS Medicine montrant que de petits acides gras unsaturés, en particulier de la famille des omégas, s’accumulent également dans certaines zones cérébrales au cours de la maladie d’Alzheimer, sans qu’on puisse encore dire si ces petits acides gras jouent un rôle direct dans l’altération des fonctions cognitives.

Les chercheurs à l’origine de cette publication ont travaillé sur 3 groupes d’individus : un premier groupe de 14 individus dont le cerveau ne révélait aucune anomalie, 15 sujets ayant des dépôts de protéines tau et amyloïde mais sans altération de la mémoire et enfin, 14 patients ayant ces mêmes dépôts associés à des troubles cognitifs et pour lesquels un diagnostic de maladie d’Alzheimer avait été posé. Ils ont ensuite comparé les concentrations de centaines de petites molécules au sein du cerveau de ces participants et ont pu ainsi identifier 6 petites molécules, des acides gras insaturés, dont les concentrations étaient significativement plus élevées chez les patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer.

Bien que l’étude porte sur un nombre restreint d’individus, les auteurs considèrent que leurs résultats sont suffisamment solides pour suggérer qu’une dysrégulation du métabolisme des acides gras insaturés jouerait un rôle dans la physiopathogénie de la maladie d’Alzheimer. Les six acides gras dont le métabolisme serait altéré sont l’acide docosahexaénoïque (DHA), l’acide linoléique, l’acide arachidonique, l’acide linolénique, l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et enfin l’acide oléique.

Sources : 

Stuart G. Snowden et coll. Association between fatty acid metabolism in the brain and Alzheimer disease neuropathology and cognitive performance: A nontargeted metabolomic study. PLOS Medicine, article mis en ligne le 21 mars 2017

http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1002266

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…