Coronavirus : les patients chroniques prenant de l’hydroxychloroquine ne sont pas protégés | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Coronavirus : les patients chroniques prenant de l’hydroxychloroquine ne sont pas protégés

Du fait que la chloroquine et l’hydroxychloroquine sont utilisées dans le cadre du traitement de plusieurs maladies chroniques (lupus, polyarthrite rhumatoide…), des chercheurs ont eu l’idée d’analyser l’effet de cette utilisation au long cours sur le risque de survenue d’une infection Covid-19. L’étude a été réalisée par Epi-phare, un groupement d’intérêt scientifique réunissant l'Agence du médicament (ANSM) et l'Assurance Maladie, à partir des données de cette dernière (en particulier les remboursements de médicaments) et des dossiers médicaux des hôpitaux (dates d'hospitalisation, diagnostics, actes médicaux et médicaments délivrés...). Les résultats ne...
17 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…