Grippe : vers de nouveaux vaccins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Grippe : vers de nouveaux vaccins

grippe

meilleure réponse immunitaire, notamment chez les personnes âgées. Et c’est bien effectivement ce qui est observé, ce qui explique que ce type de vaccin soit largement utilisé aux Etats-Unis chez les plus de 65 ans. Celui-ci pourrait être commercialisé en France d’ici 1 ou 2 ans.

D’autre part, on sait que l’immense majorité des vaccins contre la grippe est actuellement produite avec un très haut rendement sur des œufs embryonnés de poule. Mais je rappelle que l’on ne cultive pas directement les virus humains sélectionnés parmi ceux qui circulent, mais un virus vaccinal, un réassortant, qui se multiplie bien sur œuf. Or, il arrive que des changements, souvent marginaux mais parfois plus significatifs, surviennent dans l’antigénicité à cette occasion – notamment en termes de glycosylation - susceptibles de réduire l’efficacité vaccinale. Cela a d’ailleurs conduit les producteurs à demander à travailler sur des virus produits sur culture cellulaire afin d’écarter ce risque, mais cela pose d’autres types de problèmes.

Une autre difficulté de taille concerne le choix de la souche A/H3N2 qui sera utilisée pour la prochaine campagne de vaccination parmi celles qui cocirculent à un moment donné, car leurs profils antigéniques peuvent être très différents.

Une autre source d’amélioration serait sans doute de s’intéresser à la neuraminidase qui est un antigène situé également à la surface des virus et qui induit des anticorps protecteurs. Avec l’objectif d’augmenter la quantité de neuraminidase dans les vaccins, en complément de l’hémagglutinine.

Enfin, sans épuiser le sujet, on peut aussi réfléchir à de nouvelles stratégies innovantes d’emploi de vaccins classiques, exploitant par exemple les différences d’efficacité vaccinale en fonction de l’âge. C’est ainsi qu’on a constaté que l’âge de la première vaccination, notamment antigrippale, impacte très durablement la réponse du système immunitaire, réalisant une sorte d’empreinte très marquée. Une des approches pourrait ainsi consister à vacciner très tôt dans la vie avec un vaccin combinant A/H1N1 et A/H3N2.

 

Qu’en est-il du concept de vaccination universelle ?

On peut l’entendre de deux manières différentes, qui d’ailleurs...

Sources : 

D’après un entretien avec le Pr Bruno Lina*

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…