Zika : deux premiers cas "autochtones" identifiés dans le Var | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Zika : deux premiers cas "autochtones" identifiés dans le Var

Le moustique aedes transmet le virus Zika
Les autorités de santé appellent à la vigilance concernant l’augmentation des cas autochtones d’infections par le virus Zika et celui de la dengue.

 

Le 21 octobre dernier, en effet, un foyer de deux cas d’infection par le virus Zika a été signalé dans le Var. "Il s’agit ainsi probablement de la première transmission autochtone par le moustique Aedes albopictus (moustique-tigre) documentée en Europe", confirme le ministère de la Santé.

Concernant la dengue, 7 cas autochtones ont été recensés dans les Alpes-Maritimes (Vallauris) depuis le 1er août 2019, chez des personnes n’ayant pas voyagé durant la période où elles auraient pu être contaminées. La région Rhône-Alpes est aussi touchée avec deux cas identifiés à Calluire.

Cette apparition de cas autochtones de Zika s’ajoute à la forte augmentation de cas "importés" et à la dissémination du moustique Aedes albopictus vecteur dans les différents départements de métropole. Ainsi, entre le 1er mai et le 4 octobre 2019, 502 cas importés de dengue, 48 de chikungunya et 5 de Zika ont été rapportés dans les départements de métropole où le moustique Aedes albopictus est implanté.

Les autorités de santé appellent donc à la vigilance des professionnels et de la population ; les symptômes de l’infection ressemblant à ceux de la grippe, mais pouvant être à l’origine de malformations congénitales lorsqu’ils surviennent chez la femme enceinte, notamment en cas d’infection par Zika. La prévention est de mise pour les personnes qui reviennent d’un pays où circulent ces virus avec utilisation de mesures de lutte contre les moustiques, surtout en cas de survenue de fièvre dans les 15 jours suivant leur retour, pour ne pas favoriser la diffusion de la maladie. Une consultation médicale est nécessaire sans délai, en signalant le voyage récent.

Par ailleurs, le Plan national anti-dissémination prévoit une surveillance des moustiques vecteurs et des cas humains. Les départements des Alpes-Maritimes et du Var sont passés au niveau 3 de ce plan.

Sources : 
Ministère de la Santé, 22 octobre 2019.
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…