VIH : près d’un diagnostic sur trois est tardif | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

VIH : près d’un diagnostic sur trois est tardif

6100 personnes ont découvert en 2011 leur séropositivité VIH rapporte une étude du dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire. Parmi elles, 29 % sont survenus à un stade tardif (stade sida ou avec des CD4 inférieurs à 200/mm3, en dehors d’une primo-infection), et seuls 35% de ces diagnostics étaient considérés comme précoces (primo-infection, CD4 supérieurs ou égaux à 500/mm3 en l’absence de pathologie sida). Les diagnostics tardifs concernaient principalement les personnes de 50 ans et plus et les hétérosexuels. Le nombre de nouveaux diagnostics est stable depuis 2007. Cependant, on note des...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…