Les voyages lointains favorisent les pratiques sexuelles à risque | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les voyages lointains favorisent les pratiques sexuelles à risque

La 3 e enquête réalisée en Grande-Bretagne sur les pratiques sexuelles et les modes de vie (NATSAL-3) révèle, sans grande surprise, que le tourisme lointain, notamment dans des zones comme l’Asie du sud-est, favorise les pratiques sexuelles à risque. Clare Tonton et coll. (Université de Londres) ont étudié une population de 12.530 personnes âgées de 16 à 74 ans déclarant avoir eu au moins un partenaire sexuel au cours des 5 années écoulées. Parmi elles, 9.2% des hommes et 5.3% des femmes ayant voyagé dans des pays lointains au cours...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…