Lyme : la fronde s’amplifie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Lyme : la fronde s’amplifie

Le 10 juillet dernier, le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) avait publié un communiqué dans lequel il conseillait à tous les médecins "de ne pas suivre" la recommandation de la Haute Autorité de santé (HAS) sur le Syndrome persistant polymorphe après possible piqûre de tique (SPPT), dans le cadre de la prise en charge de la maladie de Lyme et des autres affections transmises par les tiques.

Aujourd’hui, la fronde va encore plus loin, puisque le CNGE s’est uni aux autres sociétés savantes impliquées dans cette pathologie pour dénoncer la création de cette nouvelle entité clinique créée par la HAS dans le chapitre 4 de ses recommandations, qui, selon ces sociétés, "ne s’appuie sur aucune donnée validée". Elles considèrent, en effet, que le SPPT représente "des risques majeurs pour les patients" : de majoration de l’errance diagnostique chez les patients présentant des symptômes médicalement inexpliqués ; de prise en charge inadaptée et possiblement délétère ; et de mésusage des antibiotiques.

Ainsi, bien que ces sociétés savantes aient participé au groupe de travail réuni par la HAS, "elles ne valident pas certains chapitres de ces recommandations", soulignant l’absence des critères de qualité habituels de la HAS. En particulier, "le rapport d’élaboration n’a pas fait l’objet de discussions au sein du groupe de travail. Il contient des...

Sources : 
Communiqué commun des sociétés savantes impliquées dans la prise en charge des maladies transmises par les tiques (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française ; Centre National de Référence des Borrelia ; Collège National des Généralistes Enseignants ; Collège de la Médecine Générale ; Collège des Universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales ; Conseil National Professionnel de Psychiatre, Collège National pour la Qualité des Soins en Psychiatrie ; Fédération Française de Neurologie ; Société Française de Dermatologie ; Société Nationale Française de Médecine Interne ; Société Française de Microbiologie ; Société Française de Mycologie Médicale ; Société Française d’Ophtalmologie ; Société Française de Pédiatrie et le Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique ; Société Française de Rhumatologie et la Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur).
6 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…