Rougeole : la mise au point de Buzyn après le décès d’une jeune femme | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Rougeole : la mise au point de Buzyn après le décès d’une jeune femme

Après le décès d’une jeune femme de 32 ans survenue le 10 février au CHU de Poitiers, la Ministre de la Santé insiste sur l’importance de la vaccination de rattrapage, alors que l’épidémie pourrait s’étendre en France.

 

La patiente présentait "un contexte de comorbidités sévères et complexes" a précisé le CHU, et n’était pas été vaccinée contre cette infection. La mère de la jeune femme envisage cependant de porter plainte contre l’établissement, estimant que sa fille n’a bénéficié d’aucune mesure de prévention de la contagion lors de son arrivée à l’hôpital. Depuis le vendredi 19 janvier dernier, le CHU de Poitiers a accueilli 22 personnes contaminées par la rougeole dont 10 enfants et 4 membres du personnel. Et il reconnait que " sur la totalité des personnes prises en charge, cinq d’entre elles ont pu contracter la maladie au contact d’un autre patient au CHU de Poitiers lors de l’apparition des premiers cas ". Mais il ajoute, dans un communiqué que " dès le début de l’épidémie, l’établissement a décidé d’imposer le port d’un masque pour toute personne se présentant aux services d’urgences adultes et pédiatriques. Cette mesure a été étendue aux services dont les patients présentent une fragilité particulière ". En outre 54 membres du personnel ont dû être vaccinés.

 

Doublement des cas en 1 mois

 

L’épidémie qui sévit dans la région Nouvelle Aquitaine connait actuellement une phase de croissance inquiétante. Ainsi, entre le 1er novembre et le 13 février 2017, 269 cas ont été confirmés dans cette région entrainant 66 hospitalisations (plus d'1 cas sur 4). Quatre personnes ont été...

Sources : 

Santé Publique France, 12 février 2018. AFP

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…