Hépatites : une mortalité qui augmente | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hépatites : une mortalité qui augmente

Selon l’OMS, les hépatites virales B et C sont marquées par des difficultés d’accès à la prévention vaccinale, au dépistage et aux traitements curatifs.

1,34 million de décès ont été causés par les hépatites virale B et C en 2015. C’est ce qui ressort d’un rapport mondial de l’Organisation mondiale de la santé (WHO Global hepatitis report, 2017), qui vient d’être publié. Par ce document, l’OMS tire la sonnette d’alarme sur l’importance et l’évolution inquiétante de ces infections, qui touchent actuellement 325 millions de personnes dans le monde (257 millions pour le virus B et 71 pour le C, en 2015). Car, en effet, contrairement à la tuberculose ou au VIH, la mortalité liée aux hépatites est en augmentation. "On reconnaît désormais que l’hépatite virale représente un défi sanitaire majeur nécessitant d’agir d’urgence", a déclaré le Dr Margaret Chan, directrice générale de l’OMS. "Il existe des vaccins et des médicaments pour la combattre et l’OMS s’est engagée à veiller à ce que ces outils couvrent tous ceux qui en ont besoin."

L’OMS a évalué les nouveaux cas d’hépatite C à environ 1,75 million, en 2015. Concernant le VHB, son incidence est en baisse grâce à la vaccination. Ainsi, dans le monde, entre l’époque avant la vaccination (qui, selon l’année d’introduction du vaccin va jusqu’aux années 1980 ou au début des années 2000) et 2015, la proportion d’enfants de moins de 5 ans ayant de nouvelles infections a été ramenée de 4,7 % à 1,3%. Et actuellement, 84% des enfants nés en 2015 ont eu les 3 doses recommandées du vaccin contre l’hépatite B. Certains pays sont plus en avance que d’autres dans ce domaine. Ainsi, la Chine a obtenu une couverture de 96% de l’administration à la naissance du vaccin contre le VHB et elle a atteint le but de la lutte contre l’hépatite B, à savoir une prévalence inférieure à 1% chez les enfants de moins de 5 ans en 2015. Pour rappel, en France, la couverture pour au moins une dose de vaccin contre l’hépatite B à l’âge de 6 mois atteint les 90% en 2014 ; elle reste cependant beaucoup plus faible chez les enfants plus âgés et les adolescents.

Sources : 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…