PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Zika : l’ARN viral retrouvé dans le sperme plusieurs mois après l’infection

Un rapport préliminaire sur la persistance du virus Zika dans les sécrétions vaginales et le sperme conforte les recommandations des CDC américains, lesquelles invitent les hommes infectés par le virus Zika à s’abstenir de toute relation sexuelle durant 6 mois ou bien de n’avoir que des rapports protégés par l’usage de préservatifs.

En effet, ce rapport publié dans le New England Journal of Medicine indique que des traces d’ARN viral sont encore retrouvées chez 5% des patients 4 mois après l’infection.

L’étude a été réalisée à Porto-Rico sur une population de 150 individus, 66 femmes et 84 hommes infectés par le virus Zika. Des prélèvements de salive, urine, sérum, sperme et sécrétions vaginales ont été faits à 2, 4 et 6 mois après les premiers symptômes de la maladie ou son diagnostic viral. Pour que les traces d’ARN viral aient disparu sur 50% et 95% des échantillons analysés, il faut respectivement 14 et 54 jours pour le sérum, 8 et 39 jours pour les urines, 34 et 81 jours pour le sperme.

En revanche, la présence de cet ARN viral était exceptionnelle dans la salive ou les sécrétions vaginales. Il faut donc attendre 6 mois pour ne plus trouver de traces d’ARN viral dans l’ensemble des échantillons de sperme, ce qui justifie les recommandations des CDC rappelées plus haut, même s’il n’est pas certain que les traces d’ARN viral retrouvées plusieurs semaines ou mois après le début de l’infection soient suffisantes pour contaminer un tiers. Autre enseignement de ce rapport préliminaire : alors que l’analyse virale sur un échantillon d’urine semblait être la plus pertinente pour établir le diagnostic d’infection à virus Zika, ce rapport suggère que l’analyse sur échantillon de sérum est préférable.

Sources : 
Gabriela Paz-Bailey et coll. Persistence of Zika Virus in Body Fluids. Preliminary Report.NEJM 2017, 14 février. DOI: 10.1056/NEJMoa1613108

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…