Maladie cœliaque : une étude suggère le dépistage familial systématique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Maladie cœliaque : une étude suggère le dépistage familial systématique

Une étude de la Mayo Clinic montre que les membres de la famille au premier degré de patients souffrant de maladie cœliaque ont un risque très élevé de développer eux-mêmes la maladie.

Cette étude, qui devrait paraitre en septembre dans Mayo Clinic Proceedings, conclut que les parents, frères et sœurs, et enfants des sujets porteurs de cette pathologie devraient bénéficier d’un dépistage, même en l’absence de signe clinique.

L’étude a inclus 104 personnes chez qui un diagnostic de maladie cœliaque a été établi entre 1983 et 2017, ainsi que 477 parents au premier degré, dont 360 ont été soumis à un dépistage de la maladie cœliaque. Il en ressort que 160 ont reçu un diagnostic de maladie cœliaque, ce qui correspond à une proportion de 44%. La quasi-totalité (94%) de ces sujets nouvellement diagnostiqués présentaient des symptômes qui n’étaient pas classiques, voire aucun symptôme. "Les recherches ont démontré que les proches des patients souffrant de la maladie cœliaque présentent un risque accru, et nous avons utilisé nos données Mayo Clinic pour montrer que le dépistage proactif des patients au premier degré, qu'ils présentent ou non des symptômes, a permis des diagnostics, qui auraient été omis", explique le Dr Imad Absah, un gastro-entérologue pédiatrique de Mayo Clinic et l’auteur principal de l’étude.

Selon les auteurs, un tel dépistage pourrait permettre de prévenir des complications à long terme de la maladie cœliaque, telles que les carences nutritionnelles, ainsi que le développement de nouvelles affections auto-immunes ou de tumeurs. "Les gastro-entérologues et les médecins généralistes devraient se renseigner sur les éventuels antécédents de maladie cœliaque auprès des parents, frères et sœurs et enfants de leurs patients. Et s’ils sont présents pendant la visite à la clinique, un dépistage devrait leur être proposé", insiste le Dr Absah.

Sources : 
Mayo Clinic, 27 août 2019.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…