Hépatite B : l’OMS veut renforcer la vaccination | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hépatite B : l’OMS veut renforcer la vaccination

L’organisation mondiale de la santé (OMS) affirme la nécessité d’augmenter la prévention des infections par le virus l’hépatite B en Europe, en vaccinant les nouveau-nés dans les 24 premières heures de vie.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que depuis son introduction en 1982, la vaccination dirigée contre le virus de l’hépatite B, a permis de faire reculer de manière importante l’infection. Aujourd’hui, globalement, 4,5 millions d’infections sont prévenues chaque année chez les enfants, soulignait l’organisation dans son rapport 2017 publié récemment. La région Europe a largement contribué à cette évolution. La prévalence des infections par le VHB dans cette région atteint actuellement 0,4% chez les enfants de moins de 5 ans. Désormais "la majorité des 15 millions de personnes vivant avec l’infection dans cette région, sont des adultes nés avant l’époque de la vaccination", précise l’OMS.

L’organisation mondiale recommande cependant de renforcer cette vaccination pour protéger les plus jeunes, qui sont plus à risque de développer une infection chronique. Elle recommande donc d’effectuer la première dose de vaccin dans les 24 premières heures de vie. "Cette mesure est la plus efficace pour prévenir l’infection", assure l’OMS. Elle devrait permettre d’obtenir une couverture vaccinale d’au moins 90%. Deux autres doses devront être effectuées avec pour objectif une couverture vaccinale de 95% pour 3 doses permettant de protéger les sujets quel que soit leur âge, et de diminuer la transmission du virus.

Ces mesures devront s’accompagner d’une vaccination de rappel chez les sujets plus âgés, et notamment, les professionnels de la santé, les usagers de drogue injectables, et les hommes homosexuels…

Sources : 

OMS Région Europe, 28 avril 2017

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…