Implant contraceptif : l’ANSM renforce les mesures pour limiter le risque de migration | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Implant contraceptif : l’ANSM renforce les mesures pour limiter le risque de migration

Nexplanon (étonogestrel) est le seul implant contraceptif actuellement commercialisé en France
A ce jour, 30 cas de migration d'implants Nexplanon dans l'artère pulmonaire ont été signalés à l’Agence de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) conduisant l’agence à renforcer ses consignes de vigilance. Nexplanon (étonogestrel) est le seul implant contraceptif actuellement commercialisé en France. Chaque année, environ 200 000 femmes y ont recours. Le risque consiste en des lésions neuro-vasculaires au site d'insertion (pouvant se manifester par des fourmillements ou des troubles de la sensibilité dans la main) et de migration de l'implant notamment dans l'artère pulmonaire. Ces effets...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…