L’acné après Diane 35 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’acné après Diane 35

Une relance des pilules de première et deuxième génération, plus androgéniques, pourrait favoriser le développement de l’acné. Pour le Pr Brigitte Dréno, professeur en dermatologie au CHU de Nantes, le retrait de Diane 35 aura moins d’impact que les restrictions concernant les pilules de troisième et quatrième génération. Egora.fr : quelles sont les conséquences du retrait de Diane 35  ? Pr Brigitte Dréno  : Nous disposons de médicaments beaucoup plus efficaces que Diane 35 contre l’acné. Donc, pour nous, ­dermatologues, son retrait ne créera pas un manque majeur. Diane 35 était...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…