Cancer du sein : avis défavorable au remboursement des tests génomiques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer du sein : avis défavorable au remboursement des tests génomiques

Jusqu’à présent, pour évaluer la pertinence d’un traitement par chimiothérapie destiné à éviter les récidives dans le cadre du traitement d’un cancer du sein, on faisait appel à des critères anatomo-cliniques constitués principalement par l’âge, l’existence d’un envahissement des ganglions axillaires, la taille et la nature de la tumeur.

Cependant, le développement de la génomique a permis d‘identifier des signatures génomiques permettant d’estimer un risque de récidive à partir de l’expression d’un panel de gènes dans la tumeur. "En complétant les critères clinico-pathologiques, et en particulier pour les patientes pour lesquelles ces critères ne lèvent pas toutes les incertitudes, elles pourraient être un outil d’amélioration de la décision thérapeutique" reconnait la Haute Autorité de santé (HAS). Actuellement quatre signatures génomiques sont disponibles en France (Mammaprint, Oncotype DX, Endopredict et Prosigna)

La HAS a donc décidé d’évaluer l’utilité clinique de ces tests, par rapport aux critères déjà existants. Elle a constaté que les patientes pour lesquelles une signature génomique pourrait avoir un intérêt sont celles à risque intermédiaires de récidives, et plus précisément, celles dont la tumeur mesure entre 1 et 5 cm, est sensible à l’hormonothérapie adjuvante, de statut HER2 négatif, de grade 2 et sans envahissement ganglionnaire ou avec un micro-envahissement. Cela représenterait 5 à 10 % des femmes atteintes d’un cancer du sein infiltrant.

En revanche, la HAS considère que ce test est inutile en cas de cancer à faible risque de récidive, pour lesquels la chimiothérapie adjuvante n’est pas utile, ainsi que les cancers à haut risque de récidive, pour lesquels elle est recommandé. Elle souligne que l’utilisation des signatures génomiques dans ces cas pourrait engendrer deux risques : dissuader....

Sources : 

Haute Autorité de santé, 11 février 2019

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…