Cancer du col utérin : généralisation du dépistage pour enrayer la chute du taux de survie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer du col utérin : généralisation du dépistage pour enrayer la chute du taux de survie

Le cancer du col de l’utérus est l’un des seuls à voir son pronostic se dégrader ces dernières années, avec un taux de survie en diminution. Ainsi, alors que ce taux atteignait 68% au cours de la période 1989-1993, il n’était plus que de 62% entre les années 2005 et 2010. Ce qui entraine, encore actuellement, environ 1100 décès liés à ce cancer chaque année en France, pour une incidence de 3000 cas de cancers invasifs.

Le programme national de dépistage organisé vise donc à inverser cette évolution, avec l’objectif, ambitieux, de réduire de 30% l’incidence et la mortalité par ce cancer à 10 ans. Cette démarche a d’ailleurs été justifiée par une étude médico-économique, menée entre 2014 et 2016 par l’INCa, qui a montré ce déploiement du dépistage organisé entrainerait une diminution de l’incidence et de la mortalité par cancer du col qui pourrait atteindre les 30 % à l’horizon 2028 dans l’hypothèse d’un taux de participation de 80 %.

Les autorités de santé visent une augmentation de 20 points du taux de participation. En métropole, en effet, la participation s’échelonne entre 56,1 et 64,45%. Et si toutes les femmes de 25 à 65 ans seront concernées, le dépistage s’adressera particulièrement aux femmes de plus de 50 ans, dont une sur deux ne se fait pas dépister, ainsi que celles en situation sociale défavorable, celles atteintes d’une affection longue durée, d’une forme grave ou invalidante d’obésité, ou encore en situation de handicap.

 

Le rôle déterminant du professionnel de santé

L’Institut national du cancer (INCa) souligne que "les médecins et professionnels de santé assurant le suivi gynécologique de la femme (gynécologue, médecin généraliste, sage-femme) sont les interlocuteurs privilégiés des femmes et constituent le principal mode d’entrée dans le dépistage". Ainsi, le professionnel de santé est invité à...

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…