Les protéines végétales réduisent le risque de ménopause précoce | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les protéines végétales réduisent le risque de ménopause précoce

La ménopause précoce survient avant 45 ans, en dehors de tout contexte pathologique. Selon une étude américaine publiée dans l’American Journal of Epidemiology, un régime riche en protéines végétales serait un élément protecteur contre un tel phénomène. Rappelons que l’âge moyen de survenue de la ménopause est de 51 ans.

Les auteurs rappellent que la ménopause précoce concerne environ 10% des femmes et constitue un facteur de risque accru tant cardiovasculaire qu’ostéoporotique et cognitif. Pour tenter d’identifier des liens entre le mode de vie, et notamment le régime alimentaire, et une ménopause précoce, les auteurs de l’étude citée en référence ont repris les données de la célèbre étude prospective Nurses’ Health Study 2 (NHS2), laquelle a enrôlé en 1989 116.000 femmes âgées de 25 à 42 ans. A toutes ces participantes il a été demandé de renseigner un questionnaire extrêmement détaillé (131 items) relatif à leurs habitudes alimentaires au cours de l’année écoulée.

Le traitement des données ainsi obtenues a permis de révéler que les femmes dont environ 6.5% au moins de leurs calories quotidiennes provenaient de protéines végétales (céréales, pain complet, noix, tofu…) avaient un risque de ménopause précoce réduit de 16% par rapport aux femmes dont les protéines végétales comptaient pour moins de 4% des calories quotidiennes. Après avoir pris en compte les facteurs confondants possibles, notamment l’indice de masse corporelle et un tabagisme, les auteurs constatent que les femmes dont l’apport calorique repose pour au moins 9% sur des protéines végétales ont un risque de ménopause précoce réduit de 60% (HR 0.41, IC 95% = 0.19 – 0.88) versus les femmes consommant moitié moins de protéines végétales.

Un résultat à confirmer par d’autres études mais qui apportera certainement un argument supplémentaire à toutes les femmes qui optent actuellement pour un régime réorienté vers les protéines végétales au détriment des protéines animales.

Sources : 

Maegan E. Boutot et coll. Dietary Protein Intake and Early Menopause in the Nurses’ Health Study II. Am J Epidemiol. Juin 2017

https://academic.oup.com/aje/article-abstract/doi/10.1093/aje/kwx256/3886033/Dietary-Protein-Intake-and-Early-Menopause-in-the?redirectedFrom=fulltext

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…