Les régimes hyperprotidiques augmentent le risque de maladie cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les régimes hyperprotidiques augmentent le risque de maladie cardiovasculaire

Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque pour de nombreuses maladies chroniques. La réduction des apports énergétiques passe par un régime. Parmi ceux-ci, on propose des régimes susceptibles d’augmenter la satiété dont les plus populaires préconisent une réduction de la prise de glucides, ce qui conduit à augmenter la prise de protides puisque les régimes hyperlipidiques ne sont pas recommandés. Si ces régimes à faible apport glucidique et haut apport protéique ont des effets à court terme sur le contrôle du poids, on connaît moins bien, à plus...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…