Un adénome surrénalien, même non fonctionnel, peut modifier la composition corporelle avec des effets délétères | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un adénome surrénalien, même non fonctionnel, peut modifier la composition corporelle avec des effets délétères

On découvre de plus en plus fréquemment des tumeurs surrénaliennes du fait de l’utilisation croissante du scanner abdominal : on admet qu’actuellement, on en détecte chez 5 à 7 % de la population générale et jusqu’à 10 % chez les sujets les plus âgés. La majorité de ces tumeurs surrénaliennes sont des adénomes surrénaliens. En fonction de l’évaluation biologique, près de la moitié sont considérées comme non fonctionnelles et 30 à 50 % ont une sécrétion de cortisol faible mais autonome pour laquelle on s’inquiète des potentielles conséquences délétères sur...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…