Cancer papillaire de la thyroïde après Tchernobyl : l’effet génomique de l’irradiation | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer papillaire de la thyroïde après Tchernobyl : l’effet génomique de l’irradiation

En 1986, l’accident nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) a exposé des millions d’habitants environnants à une contamination radioactive, ce qui a entraîné une augmentation de l’incidence du cancer papillaire de la thyroïde chez les enfants exposés à l’iode radioactif (131I). Jusqu’à présent, on ne dispose pas de biomarqueur fiable permettant de définir les cancers induits par cette irradiation ni de caractérisation à large échelle sur le plan génomique des tumeurs humaines après exposition à l’irradiation. Ceci a amené une équipe américaine et ukrainienne à analyser les caractéristiques génomiques, transcriptomiques et épigénétiques...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…