Cancer du sein : une explication à la variabilité dans l’évolution clinique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer du sein : une explication à la variabilité dans l’évolution clinique

Le récepteur des estrogènes a(ERa) est le facteur de transcription crucial de la majorité des cancers du sein et ses gènes cibles dictent la croissance cellulaire et la réponse endocrinienne. Pourtant, ce que l’on connaît de la fonction d’ERase limite aux travaux menés sur des modèles cellulaires : indépendamment de la présence ou non des ER, la liaison des estrogènes à ce récepteur et l’activation apparaissent très variables d’une tumeur à l’autre. Une équipe anglaise, à Cambridge, s’est demandé si la variabilité dans la liaison à ER ne pouvait pas...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…