Syndrome de Klinefelter : les pratiques de préservation de la fertilité chez les adolescents sont très variables | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Syndrome de Klinefelter : les pratiques de préservation de la fertilité chez les adolescents sont très variables

Les patients présentant un syndrome de Klinefelter en rapport avec un caryotype 47 XXY ont une infertilité à l’âge adulte. Cependant, le processus dégénératif testiculaire, s’il démarre dans la période fœtale, se complète pendant l’enfance et à la puberté. Des données récentes montrent que l’on trouve des spermatozoïdes dans l’éjaculat d’environ 8 % des hommes adultes ayant un syndrome de Klinefelter et que 45 à 50 % des hommes, qui ont une extraction du sperme après biopsie testiculaire, ont des spermatozoïdes permettant une injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes. Les données concernant...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…