Mortalité associée au diabète de type 2 : l’aliskiren, inhibiteur de la rénine, n’apporte pas d’amélioration | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Mortalité associée au diabète de type 2 : l’aliskiren, inhibiteur de la rénine, n’apporte pas d’amélioration

La mortalité associée au diabète de type 2 reste deux fois supérieure à celle des sujets non diabétiques. Les complications du diabète, particulièrement les complications rénales et cardiovasculaires, augmentent le risque de décès et de morbidité. Parmi les médicaments utilisés pour le traitement de l’hypertension artérielle, les médicaments de l’axe rénine/angiotensine/aldostérone ont montré un bénéfice semblant aller au delà du simple contrôle de la pression artérielle. Que les patients soient traités par IEC ou par antagoniste du récepteur de l’angiotensine, une des raisons de la perte d’efficacité pourrait être l’échappement...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…