Un diabète de type 2 ayant démarré avant 40 ans expose à un risque plus élevé de pathologies psychiatriques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un diabète de type 2 ayant démarré avant 40 ans expose à un risque plus élevé de pathologies psychiatriques

Le diabète de type 2 augmente le risque d’hospitalisation. Le diabète de type 2 démarrant avant l’âge de 40 ans est associé à une augmentation de la morbidité et de la mortalité. Qu’en est-il en termes d’hospitalisation ? Afin de déterminer les taux d’hospitalisation et les causes d’hospitalisation chez ces diabétiques de type 2, une étude de cohorte prospective a été mise en place à Hong Kong auprès de sujets adultes, provenant soit d’une étude de population intéressant 422 908 sujets, soit d’un registre portant sur 20 886 patients diabétiques de type 2 âgés de 20 à 75 ans.

Les patients ayant un diabète de type 2 ayant commencé avant 40 ans avaient les taux d’hospitalisation les plus élevés. Dans la cohorte de registre, 36.8 % des jours d’hospitalisation étaient dus à une pathologie psychiatrique. Les rapports des taux ajustés montraient une augmentation des hospitalisations chez les diabètes de type 2 ayant démarré avant 40 ans en comparaison des diabètes de type 2 ayant démarré après 40 ans, qu’il s’agisse des hospitalisations quelle qu’en soit la cause (rapport des taux = 1.8 ; IC 95 % 1.7 à 2), qu’il s’agisse des hospitalisations pour une cause rénale (6.7 ; 4.2 à 10.6), d’hospitalisations pour le diabète (3.7 ; 3 à 4.6), d’hospitalisations pour une cause cardiovasculaire (2.1 ; 1.8 à 2.5), d’hospitalisations pour infections (1.7 ; 1.4 à 2.1) (p < 0.001 quelles que soient les causes). L’analyse en modélisation a estimé que, chez les diabétiques de type 2 dont le diabète de type 2 a démarré avant l’âge de 40 ans, le contrôle intensifié des facteurs de risque (visant une hémoglobine A1c < 6.2 %, une pression artérielle systolique < 120 mmHg, un LDL cholestérol < 2 mmol/l, des triglycérides < 1.3 mmol/l, un tour de taille < 85 cm chez l’homme et 80 cm chez la femme et un arrêt du tabac) était associé à une réduction d’un tiers des hospitalisations cumulées depuis le début du diabète à l’âge de 75 ans (97 à 65 jours).

En conclusion, cette étude confirme que les adultes ayant un diabète de type 2 ayant démarré avant l’âge de 40 ans sont plus souvent hospitalisés au cours de leur vie en comparaison des personnes dont le diabète de type 2 a démarré plus tardivement avec, en particulier, de manière inattendue, une responsabilité importante dans ces hospitalisations des problèmes psychiatriques. Il faut donc non seulement prévenir le diabète de type 2 chez le sujet jeune, mais aussi intensifier le contrôle des facteurs de risque cardio-métaboliques sans oublier de prendre en charge ces patients sur le plan psychiatrique.

 

Sources : 

Ke C. et al. Excess burden of mental illness and hospitalization in young-onset type 2 diabetes. Ann Intern Med 2019 ; 170 : 145-154.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30641547

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…