Alogliptine après syndrome coronarien aigu chez un diabétique de type 2 : pas d’augmentation du taux d’événement cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Alogliptine après syndrome coronarien aigu chez un diabétique de type 2 : pas d’augmentation du taux d’événement cardiovasculaire

Dans la mesure où certaines classes d’antidiabétiques oraux ont été suspectés d’augmenter le risque cardiovasculaire chez les diabétiques de type 2, il est maintenant demandé par les Agences de régulation du médicament, une évaluation très complète du profil de sécurité cardiovasculaire des nouveaux antidiabétiques. Dans le cadre d’une large étude multicentrique internationale, les événements cardiovasculaires ont été comparés chez les patients diabétiques de type 2 qui recevaient soit l’alogliptine, nouvel inhibiteur de DPP4, soit du placebo et cela après un syndrome coronarien aigu récent. Les diabétiques de type 2 ayant...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…