Hypothyroïdie infraclinique et risque cardio-vasculaire : des résultats discordants | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hypothyroïdie infraclinique et risque cardio-vasculaire : des résultats discordants

Traiter ou non l'hypothyroïdie infraclinique, définie comme la découverte d'une TSH au-dessus de la limite supérieure de la normale mais inférieure à 10 mU/l et d'une T4 libre normale, continue à susciter études et publications ! Cette fois, dans le J Clin Endocrinol Metab, ce sont deux études aux résultats discordants et un éditorial qui sont publiés. La première étude est une étude cas-témoins, à l'intérieur de l'étude WHI, qui a analysé la survenue d'un premier infarctus du myocarde chez des femmes ménopausée aux Etats-Unis (1) ; 736 cas chez...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…