Hyperthyroïdie induite par l’amiodarone associée à une dysfonction ventriculaire gauche : la thyroïdectomie est une option | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hyperthyroïdie induite par l’amiodarone associée à une dysfonction ventriculaire gauche : la thyroïdectomie est une option

Chez les patients qui développent une hyperthyroïdie sous traitement par amiodarone alors qu’ils n’avaient pas de pathologie thyroïdienne antérieure (hyperthyroïdie induite par l’iode de type 2), c’est une thyroïdite destructrice qui est à l’origine du dysfonctionnement thyroïdien. Le mécanisme exact aboutissant à cette thyroïdite est mal connu mais on comprend bien que le traitement de ces thyroïdites ne peut pas passer par les antithyroïdiens de synthèse dont le but est de bloquer la synthèse des hormones thyroïdiennes. En effet, dans ces thyroïdites destructrices (à scintigraphie blanche), l’hyperthyroïdie est liée à...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…