Les syndromes immunodéficitaires primaires exposent à un risque accru d’endocrinopathies | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les syndromes immunodéficitaires primaires exposent à un risque accru d’endocrinopathies

Dans les maladies s’accompagnant d’une immunodéficience primaire, on a décrit toute une série de complications cliniques avec en particulier une augmentation du risque de cancer mais aussi de pathologies auto-immunes. Dans ce contexte de syndrome immunodéficitaire, une équipe japonaise a cherché à évaluer la prévalence et les caractéristiques cliniques des complications endocriniennes sur une grande série de patients. L’étude a donc été menée au Japon chez ces patients de manière transversale en décembre 2008 et chez ceux dont le diagnostic avait été fait mais qui étaient décédés entre le 1...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…