Hyperparathyroïdie primaire : la parathyroïdectomie impacte favorablement l’humeur | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hyperparathyroïdie primaire : la parathyroïdectomie impacte favorablement l’humeur

Plusieurs études ont montré que les patients ayant une hyperparathyroïdie primaire et opérés des parathyroïdes amélioraient leur humeur et leurs fonctions neuro-psychologiques.

Un travail de la Mayo Clinic, publié dans Clinical Endocrinology, a analysé de manière prospective ces données en termes de scores de dépression et de symptômes spécifiques après parathyroïdectomie dans une population de 85 patients ayant eu une parathyroïdectomie pour hyperparathyroïdie primaire et qui ont été comparés à des patients ayant eu une chirurgie thyroïdienne (n = 85). Les mesures ont porté sur le Patient Health Questionnaire-9 (PHQ-9) permettant d’évaluer les scores de dépression et ces scores ont été remplis avant puis 12 mois après la chirurgie.

Avant la chirurgie, il n’y avait pas de différence entre les groupes en termes de nombre de patients ayant un diagnostic de dépression (34 % chez les patients ayant une hyperparathyroïdie primaire et 35.5 % chez les patients ayant une chirurgie thyroïdienne sans relation avec une hyperparathyroïdie primaire ; p = 0.86). Toutefois, les scores de PHQ-9 étaient significativement supérieurs dans le groupe des patients ayant une hyperparathyroïdie primaire (médiane = 7.5, intervalle 0 à 27) en comparaison des patients ayant une chirurgie thyroïdienne (médiane = 3 ; extrêmes de 0 à 18 ; p < 0.0001). Après la chirurgie, tous les scores PHQ-9, plus spécifiquement les scores correspondant aux fonctions cognitives et somatiques, se sont améliorés et il n’y avait plus de différence entre le groupe ayant une hyperparathyroïdie primaire (PHQ-9 médiane 2, extrêmes de 0 à 16) et le groupe de patients ayant une chirurgie thyroïdienne (médiane = 1, extrêmes de 0 à 14 ; p = 0.31). Le taux de PTH, mais pas la calcémie, étaient en relation de manière faible avec les variations du score PHQ-9 après chirurgie parathyroïdienne. Le score basal de PHQ-9 était corrélé aux variations du score PHQ-9 douze mois après la chirurgie parathyroïdienne.

En conclusion, les scores de dépression s’améliorent dans les domaines somatiques et cognitifs après parathyroïdectomie pour hyperparathyroïdie primaire et la sévérité des scores de dépression avant l’intervention prédit la réponse à la chirurgie.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…