La substitution d’aliments riches en protéines animales par des sources protéiques végétales serait un facteur de longévité | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La substitution d’aliments riches en protéines animales par des sources protéiques végétales serait un facteur de longévité

Des régimes riches en protéines seraient capables de mieux contrôler le poids corporel et d’améliorer les anomalies cardio-métaboliques. Cependant, la consommation régulière de viande rouge et un apport important de protéines animales semble, au contraire, associé à diverses pathologies. Afin de se faire une meilleure idée du rôle des protéines, qu’elles soient d’origine animale ou végétale, sur la mortalité, une équipe iranienne et américaine a réalisé une revue systématique avec méta-analyse des études prospectives de cohorte qui avaient rapporté des estimations du risque de mortalité globale cardiovasculaire et par cancer...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…