L’obésité peut remodeler les neurones glutamatergiques et diminuer ainsi les freins à l’alimentation | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’obésité peut remodeler les neurones glutamatergiques et diminuer ainsi les freins à l’alimentation

La suralimentation est le déterminant le plus important de l’obésité. Pourtant, on connaît mal les mécanismes neuronaux expliquant pourquoi les individus obèses continuent à consommer de l’alimentation malgré être parvenus à la satiété. La région latérale de l’hypothalamus est une région clé du cerveau qui coordonne diverses fonctions physiologiques pour maintenir un équilibre dans un environnement varié. Cette région reçoit tout une série d’informations sur les besoins énergétiques et les intègre à des informations centrales pour coordonner les comportements. Dans un article de Science , un groupe américain de Chapel...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…