Stéatohépatopathie non alcoolique (NASH) : un risque de complications proportionnel au degré de fibrose hépatique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Stéatohépatopathie non alcoolique (NASH) : un risque de complications proportionnel au degré de fibrose hépatique

Le pronostic de la stéatohépatopathie non alcoolique (NASH) en termes de mortalité et de complications hépatiques et non hépatiques en fonction du type histologique n’est pas clairement défini. Une équipe américaine a suivi, de manière prospective, une population de patients avec tout le spectre histologique de la stéatohépatopathie non alcoolique dans le cadre d’une étude multicentrique. Les incidences de décès et d’autres complications ont été comparées en fonction des caractéristiques histologiques. Un total de 1773 adultes ayant une stéatohépatopathie non alcoolique ont été suivis sur une médiane de 4 ans...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…