De la puberté à la ménopause, les facteurs reproductifs sont associés aux maladies cardiovasculaires | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

De la puberté à la ménopause, les facteurs reproductifs sont associés aux maladies cardiovasculaires

Des facteurs de risque spécifiques aux femmes sont associés à des pathologies cardiovasculaires. On dispose de revues qui ont évalué l’implication de ces facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires mais la qualité des données et la manière dont ces données peuvent être traduites en termes de santé publique et de pratique clinique reste à éclaircir. Ceci a donc conduit une équipe britannique à mener une revue « parapluie » visant à consolider les arguments provenant des revues systématiques et des méta-analyses qui ont évalué l’association entre les caractéristiques reproductives...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…