Des cycles menstruels irréguliers et longs dans l’adolescence et à l’âge adulte sont associés à un risque supérieur de mortalité avant l’âge de 70 ans | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Des cycles menstruels irréguliers et longs dans l’adolescence et à l’âge adulte sont associés à un risque supérieur de mortalité avant l’âge de 70 ans

Il n’est pas rare que certaines femmes aient des cycles irréguliers et longs entre la puberté et la ménopause. Cela peut être attribué à des anomalies fonctionnelles de l’axe hypothalomo-hypophyso-ovarien et ces anomalies du cycle seraient associées à un risque supérieur de maladies comme le cancer de l’ovaire, l’insuffisance coronaire, le diabète de type 2. Qu’en est-il de la mortalité ? Pour répondre à cette question, les données de l’étude prospective de cohorte Nurses’Health Study II (1993-2017) ont été analysées. 79 505 femmes, non ménopausées, sans antécédents cardiovasculaires, de cancers...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…