Le tirzépatide fait mieux que l’insuline glargine chez les diabétiques de type 2 avec risque cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le tirzépatide fait mieux que l’insuline glargine chez les diabétiques de type 2 avec risque cardiovasculaire

Les recommandations actuelles proposent les agonistes du récepteur du GLP1 comme premier traitement injectable chez les diabétiques de type 2. Le traitement avec les agonistes du récepteur du GLP1 obtient des résultats identiques ou meilleurs sur le plan glycémique que l’insuline basale avec le bénéfice supplémentaire d’avoir une perte de poids et de diminuer le risque d’hypoglycémie mais a l’inconvénient de s’accompagner d’effets gastro-intestinaux. Le tirzépatide est une nouvelle classe thérapeutique qui combine une activation du récepteur du GIP et du GLP1. Les résultats d’une nouvelle étude comparant le tirzépatide...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…