L’équilibre métabolique des enfants diabétiques de type 1 est fortement influencé par le niveau d’études de leur mère | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’équilibre métabolique des enfants diabétiques de type 1 est fortement influencé par le niveau d’études de leur mère

Le statut socio-économique familial, la composition de la famille et l’origine ethnique sont associés au contrôle métabolique des enfants diabétiques de type 1.

Les enfants dont les parents sont bien éduqués et/ou dont les moyens financiers sont élevés et ceux qui grandissent dans des familles biparentales ont un meilleur contrôle glycémique que les enfants moins éduqués et que les enfants éduqués en famille monoparentale.

Afin d’examiner les inégalités dans le contrôle glycémique en fonction du niveau éducatif maternel chez les enfants diabétiques de type 1, dans un contexte d’accès aux soins universel, une étude nationale, longitudinale a été menée au Danemark auprès de 4 079 enfants danois diabétiques de type 1 entre les années 2000 et 2013. Les enfants ont été divisés en 4 groupes en fonction du niveau éducatif de la mère avant la naissance (1 643 des mères n’avaient pas fait d’études secondaires, 1 548 avaient fait 2 ans d’études secondaires, 695 avaient un niveau de baccalauréat et 193 avaient un niveau de master).

De grandes variations de l’hémoglobine glyquée en fonction du niveau d’éducation maternelle ont été trouvées. Le niveau moyen d'hémoglobine glyquée au cours du suivi était de 7.6 % chez les enfants nés de mères ayant un niveau d’études au-delà du master et 8.4 % chez les enfants de mères qui n’avaient pas fait d’études secondaires, donnant une différence de 0.8 % (IC 95 % = 0.7 à 1). Les associations étaient atténuées mais restaient significatives après ajustement. Les caractéristiques observables expliquaient 41.2 % des différences d’hémoglobine glyquée entre les enfants de mères qui avaient un niveau inférieur d’études secondaires et les mères qui avaient un niveau supérieur au master. 22.5 % des différences étaient expliquées par une surveillance plus fréquente de la glycémie capillaire chez les enfants de mères les plus éduquées.

Le contexte familial est donc significativement associé à l’hémoglobine glyquée chez les enfants diabétiques de type 1 même lorsqu’il y a, comme c’est le cas au Danemark, un accès universel aux soins.

Sources : 
Nielsen N.F. et al. Socioeconomic inequality in metabolic control among children with type 1 diabetes : a nationwide longitudinal study of  4 079 Danish children. Diabetes Care 2019 ; 42 : 1398-1405.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…