L’insulinorésistance de l’obésité passe par l’expression de JNK par les macrophages | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’insulinorésistance de l’obésité passe par l’expression de JNK par les macrophages

L’obésité est associée à l’inflammation, aux maladies cardiovasculaires, au syndrome métabolique et au diabète de type 2. L’infiltration des tissus par les macrophages contribue de manière majeure à l’inflammation et à l’insulinorésistance. Les macrophages tissulaires comprennent de multiples populations mais deux sous-types sont capables d’inter-conversion dynamique, les sous-types M1 et les sous-types M2. L’obésité augmente l’infiltration des tissus par les macrophages et la polarisation vers l’état pro-inflammatoire M1. En effet, l’inflammation associée aux macrophages M1 est impliquée dans le développement de l’insulinorésistance liée à l’obésité. Les voies de transduction du...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…