La consommation d’aliments frits n’est associée ni aux maladies coronariennes ni à la mortalité ! | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La consommation d’aliments frits n’est associée ni aux maladies coronariennes ni à la mortalité !

La friture est une des méthodes culinaires les plus fréquemment utilisée dans les pays occidentaux. Quand la nourriture est frite, son contenu nutritionnel change : les aliments perdent de l’eau et gagnent de la graisse, augmentant leur densité énergétique. La friture modifie aussi les caractéristiques de l’huile puisqu’elle se détériore au cours de la friture où elle subit un processus d’oxydation et d’hydrogénation, en particulier lorsqu’elle est réutilisée. La friture a été accusée d’être responsable d’une augmentation des maladies coronariennes. Mais est-ce bien sûr ? Afin de le vérifier, les...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…