Les besoins en insuline pour traiter les diabétiques de type 2 vont augmenter de 20% au cours des 10 prochaines années | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les besoins en insuline pour traiter les diabétiques de type 2 vont augmenter de 20% au cours des 10 prochaines années

La quantité d’insuline nécessaire pour traiter de manière efficace le diabète dans le monde entier est inconnue et celle qu’il faudra utiliser dans l’avenir compte tenu des évolutions démographiques et des changements de prise en charge l’est tout autant.

On ne sait pas non plus si des algorithmes de traitements alternatifs pourraient modifier l’utilisation de l’insuline dans l’avenir. Quelles conséquences pourront avoir sur le handicap (visuel, cardiovasculaire ou rénal) la disponibilité et le coût de l’insuline, dont on sait que l’accès est limité dans de nombreuses régions du monde actuellement ? Cette étude s’est donnée comme objectif de comparer diverses projections concernant l’utilisation de l’insuline dans le monde entier et leurs conséquences en fonction de différents algorithmes de traitement et de divers degrés d’accès à l’insuline.

Pour cela, les auteurs ont développé une micro-simulation de l’évolution entre 2018 et 2030 du diabète de type 2 et de ses conséquences dans 221 pays. Le nombre de diabétiques de type 2 dans le monde devrait augmenter et passer de 405.6 millions (315.3 – 533.7) en 2018 à 510.8 millions (395.9 – 674.3) en 2030. Sur cette base, l’utilisation de l’insuline est estimée devoir augmenter pour passer de 516.1 millions de doses de 1 000 unités (409 – 658.6) par an en 2018 à 633.7 millions (500.5 – 806.7) par an en 2030. Si l’accès à l’insuline n’est pas amélioré, 7.4 % (5.8 – 9.4) des diabétiques de type 2 en 2030 devraient pouvoir utiliser l’insuline, ce chiffre passant à 15.5 % (12 -20.3) si l’insuline était largement accessible et prescrite avec l’objectif d’obtenir une HbA1c ≤ 7 %. Si une HbA1c ≤ 7 % était obtenue de manière universelle, l’insuline éviterait 331 101 années de vie en handicap par an en 2030 (256 601 – 437 053). Les années de vie en handicap évitées pourraient augmenter de 14.9 % avec l’accès aux nouveaux médicaments anti-hyperglycémiques par voie orale. Les années de vie en handicap évitées pourraient augmenter de 44.2 % si c’était une HbA1c <8 % qui était utilisée comme cible chez les sujets de plus de 75 ans et cela afin de réduire les hypoglycémies.

En conclusion, les besoins en insuline nécessaires pour traiter le diabète de type 2 vont augmenter de plus de 20 % entre 2018 et 2030. Un nombre important d’années de vie en handicap pourrait être sauvé si les cibles d’HbA1c étaient supérieures (<8%) chez les sujets les plus âgés.

Sources : 
Basu S. et al. Estimation of global insulin use for type 2 diabetes, 2018-30: a microsimulation analysis. Lancet Diabetes Endocrinol 2019 ; 7 : 25-33.
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…