Diabétiques de type 1 : le dépistage systématique des pathologies coronariennes ne s’impose pas | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diabétiques de type 1 : le dépistage systématique des pathologies coronariennes ne s’impose pas

Les pathologies cardiovasculaires, en particulier coronariennes, sont la cause principale de décès chez les diabétiques de type 2. Différentes études ont montré que les modifications de la structure vasculaire comme l’épaississement de l’intima des coronaires ou les modifications de la compliance artérielle et de sa rigidité ainsi que la dysfonction endothéliale pouvaient aussi survenir précocement chez les diabétiques de type 1, conduisant à une athérosclérose accélérée. Les diabétiques de type 1 ont même un risque coronarien au moins 10 fois supérieur à celui des non diabétiques de même âge. On...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…