Obésité hypothalamique : les analogues du GLP1 pourraient représenter une option thérapeutique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Obésité hypothalamique : les analogues du GLP1 pourraient représenter une option thérapeutique

Les patients qui souffrent de crâniopharyngiome ou d’autres tumeurs impliquant la région hypothalamique sont à risque de développer une obésité, probablement par lésion des noyaux hypothalamiques ventro-médians à l’origine de troubles du contrôle de la satiété, de la faim et de la dépense énergétique. Cette obésité peut avoir des conséquences désastreuses sur le plan métabolique et psychologique avec une morbidité sévère et une réduction de l’espérance de vie. Une équipe allemande a testé l’intérêt des analogues du GLP1 utilisés dans le traitement du diabète de type 2 et connus pour...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…