Pour réduire le risque cardiovasculaire des diabétiques hypertendus, inutile de recourir au traitement intensif | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pour réduire le risque cardiovasculaire des diabétiques hypertendus, inutile de recourir au traitement intensif

L’obésité viscérale est associée au développement d’une hypertension artérielle, ce qui laisse penser que la graisse viscérale via l’insulinorésistance, l’augmentation du tonus sympathique, la production de protéines inflammatoires et l’expansion du volume intravasculaire ainsi que l’activation du système rénine-angiotensine jouent un rôle sur les anomalies cardio-métaboliques. De manière générale, la réduction du risque cardiovasculaire est obtenue par la modification des facteurs de risque chez les patients qui sont les plus atteints. Il est donc logique de penser qu’un traitement agressif de l’hypertension artérielle chez des sujets obèses diabétiques avec une...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…