Diabète gestationnel : les résultats de l’HGPO permettent d’individualiser le risque ultérieur de diabète de type 2 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diabète gestationnel : les résultats de l’HGPO permettent d’individualiser le risque ultérieur de diabète de type 2

Les femmes ayant un diabète gestationnel sont à risque de développer un diabète de type 2 dans leur vie ultérieure. Ainsi, cinq ans après l’accouchement, 15 à 50 % des femmes ayant un diabète gestationnel présentent un diabète de type 2. Afin de quantifier, en fonction des anomalies de l’HGPO, le risque de diabète de type 2 maternel ultérieur chez les femmes ayant un diabète gestationnel, une équipe canadienne a conduit une étude de cohorte rétrospective de population de toutes les femmes nullipares ayant eu la naissance d’un enfant unique...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…