Diabète de type 1 et surveillance continue du glucose interstitiel par patch : en méthode intermittente (flash) ou en mesure continue avec alertes ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diabète de type 1 et surveillance continue du glucose interstitiel par patch : en méthode intermittente (flash) ou en mesure continue avec alertes ?

Les diabétiques de type 1 peuvent surveiller de manière continue leurs concentrations de glucose à la demande grâce à un patch collé sur la peau et mesurant le glucose interstitiel, soit en passant un détecteur devant le capteur de manière intermittente (méthode flash), soit en utilisant une surveillance continue du glucose en temps réel avec une fonctionnalité d’alerte réglée en fonction des glycémies mesurées. Mais le passage de la surveillance continue du glucose intermittente (SCGI) à une surveillance continue du glucose en temps réel (SCGTR) apporte-t-il un bénéfice supplémentaire ?...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…