Prurigo, pelade, vitiligo : l’arrivée des biothérapies | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Prurigo, pelade, vitiligo : l’arrivée des biothérapies

Certaines pathologies cutanées particulièrement difficiles à supporter pour les patients devraient bénéficier à l’avenir des traitements biologiques tels que le némolizumab, ou les inhibiteurs de JAK. Le prurigo nodulaire est la forme la plus courante de prurigo chronique. Les traitements proposés dans cette affection : émollients, stéroïdes topiques, anti-histaminiques, UV, antidépresseurs, immunosuppresseurs… ne satisfont pas 57 % des patients, ainsi que vient de le mettre en évidence une étude conduite auprès de 396 d’entre eux dans le cadre du projet européen sur le prurigo mis en place par l’Académie européenne...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…