La prescription initiale d’isotrétinoïne orale désormais réservée aux dermatologues | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La prescription initiale d’isotrétinoïne orale désormais réservée aux dermatologues

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) a décidé de restreindre la prescription initiale de l’isotrétinoïne orale aux dermatologues pour tenter diminuer au maximum les risques liés à ce traitement. Indiqué dans la prise en charge de l’acné sévère en 2 ème intention, l’isotrétinoïne orale (Acnetrait, Contracné, Curacné et Procuta) est en effet soumis à un Programme de prévention des grossesses (PPG), depuis 1997 en France, ainsi qu’à une surveillance spécifique, en raison du risque tératogène qui lui est associé. L’isotrétinoïne orale est ainsi contre-indiquée...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…