Le bypass gastrique supérieur à la gastrectomie sleeve pour obtenir une rémission du diabète de type 2 chez des patients obèses | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le bypass gastrique supérieur à la gastrectomie sleeve pour obtenir une rémission du diabète de type 2 chez des patients obèses

Les patients présentant une obésité et un diabète de type 2, lorsqu’ils perdent du poids, améliorent leur insulinosensibilité et leur insulinosécrétion, ce qui peut permettre une rémission du diabète.

Quelle technique, du bypass gastrique ou de la gastrectomie sleeve, est la plus efficace pour obtenir ce résultat ? Y répondre était l’objectif de l’étude Oseberg, menée en mono-centrique, en triple aveugle et de manière randomisée, à l’Hôpital Vestfold de Tonsberg en Norvège, chez des patients diabétiques de type 2, obèses, assignés de manière randomisée soit à un groupe bypass gastrique, soit gastrectomie sleeve. Le type de traitement était masqué aux participants, au personnel de l’étude et aux évaluateurs de l’efficacité et des complications. Les chirurgiens réalisaient des incisions cutanées identiques et n’étaient pas impliqués dans le suivi des patients. Le critère d’évaluation principal était la proportion de participants ayant une rémission complète du diabète de type 2 définie comme une HbA1c < 6 % sans utilisation de médicaments antidiabétiques à 1 an de la chirurgie. Une évaluation physiologique par mesure de la fonction β-cellulaire à 1 an était faite à l’occasion d’un test de tolérance au glucose intraveineux.

Entre 2012 et 2017, 1305 patients candidats à une chirurgie bariatrique ont été screenés dont 319 patients diabétiques de type 2 consécutifs. 109 patients ont été inclus et assignés de manière randomisée, soit au bypass gastrique (n = 54), soit à la gastrectomie sleeve (n = 55). Dans la population en intention de traiter, la rémission du diabète était obtenue plus souvent dans le groupe « bypass gastrique » en comparaison du groupe « gastrectomie sleeve » (différence de risque = 27 % ; IC 95 % : 10 à 44 ; risque relatif = 1.57 ; 1.14 à 2.16 ; p = 0.0054). Les résultats étaient similaires dans la population analysée en per-protocole. L’index de la fonction β-cellulaire s’est amélioré dans les deux groupes, de manière similaire (p = 0.52). Dans le groupe « bypass gastrique », 10 des 54 participants ont eu des complications précoces et 17 ont eu des effets secondaires tardifs. Dans le groupe « gastrectomie sleeve », 8 des 55 participants ont eu des complications précoces et 22 des 54 des effets secondaires tardifs ; aucun décès n’a été déploré.

En conclusion, le bypass gastrique semble supérieur à la gastrectomie sleeve pour obtenir une rémission du diabète de type 2 un an après la chirurgie avec un effet bénéfique similaire sur la fonction β-cellulaire des deux procédures.

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…